Maroc Automobile Actualité VoitureAuMaroc.com Automobile/droits de douane Au Maroc

Professionnels Automobile Au Maroc
Demande D'achat
Vendre Une Voiture

Automobile/droits de douane Au Maroc

Maroc Auto News 
Les importateurs de voitures non européennes montent encore une fois au créneau. Ils relancent le débat autour de l’harmonisation tarifaire des droits de douane sur les véhicules importés hors UE. Regroupés depuis un an au sein du Groupement des importateurs de véhicules pour l’équité tarifaire (Givet), ces derniers réclament aujourd’hui ce qu’ils appellent «l’objectif Max 10». Autrement dit, ils sollicitent les pouvoirs publics de fixer les droits d’importation pour les véhicules non européens à un taux maximum de 10% au lieu de 27,5% actuellement. D’autant plus que, selon un benchmark, le différentiel de 10% est l’équivalent des droits d’importation appliqués par les Européens eux-mêmes aux véhicules hors UE. Alors que le Maroc taxera, d’ici 2012, les importations non européennes à 17,5%. L’Europe, elle, les taxe à 10% et les Etats-Unis à 2,5%. «Nous ne pouvons protéger les voitures européennes plus qu’elles ne le sont en Europe», fustige un importateur. «Aujourd’hui, il n’y a aucun intérêt pour le Maroc à offrir la totalité du marché européen au made in Europe», fait remarquer le porte-parole du groupement. Pour faire entendre leur voix, les membres du Givet ont commandité une étude d’impact auprès du cabinet Masnaoui Mazars. Le recours aux services d’un cabinet d’études a été décidé pour démontrer chiffres à l’appui et évaluer de manière scientifique l’impact du démantèlement tarifaire sur les importations de véhicules non européens, précise Adil Bennani, porte-parole du Givet. Des conclusions de cette étude, le Groupement des importateurs s’est fixé l’objectif des 10%. Un seuil censé favoriser, selon l’étude, l’installation d’un environnement concurrentiel équitable. Sinon, le fossé entre importateurs européens et asiatiques s’élargira encore plus.

A noter que les droits d’importation du made in Asia sont passés de 32,5% en 2008 à 27,5% en 2009-2010. L’Etat a fait un premier geste en faveur des importateurs en baissant les droits d’import de 5 points dans la loi de Finances 2009. Mais ce n’est, a priori, toujours pas suffisant.

Comparés au made in Europe, les droits d’importation de véhicules non UE restent très élevés, estiment les membres du Givet. Le schéma des droits d’importation des voitures asiatiques devra passer à 25% en 2011 avant de s’établir à 17,5% en 2012. Sauf qu’en 2012 la voiture européenne passera à zéro droit de douane, démantèlement douanier oblige! Un différentiel assez important qui est jugé «inéquitable» par le Groupement. «Le différentiel ne doit pas être discriminatoire envers les voitures hors UE. Sans quoi, il risque d’être contreproductif et compromettre à terme la compétitivité des importateurs de ces véhicules».

Selon les scénarii de l’étude d’impact, le processus de démantèlement actuel, lequel profite exclusivement aux véhicules d’origine européenne, favorise «un désavantage net» pour plus de la moitié des importateurs du marché. In fine, il risque de fragiliser les parts de marché des importateurs asiatiques. A préciser qu’en 2008 la part de marché des véhicules hors UE était de 53%. Selon les résultats de l’étude, si le statu quo du démantèlement actuel est maintenu, la part de marché passera à 43% en 2012. Par conséquent, l’étude prévoit un fléchissement des investissements des importateurs et distributeurs de véhicules d’origine non européenne. La position dominante des importations européennes risque, selon l’étude, d’engendrer des difficultés pour les nouveaux entrants hors UE. D’où un gap d’attractivité et de productivité qui risque de ne pas profiter au Maroc. Le deuxième scénario, a priori plus consensuel, fixe un seuil maximum de 10% pour les importateurs de véhicules hors UE. Cette option consiste à maintenir un différentiel maximum de 10 points entre les tarifs douaniers de véhicules européens et les autres. Et ce, tout au long du processus de démantèlement. Le différentiel avec le made in UE est censé, selon l’étude, favoriser un environnement concurrentiel équitable et une répartition plus ou moins équilibrée de parts de marché tout en préservant les recettes de l’Etat. Autre avantage avancé, un meilleur accès des opérateurs économiques aux véhicules utilitaires importés à 90% hors UE, ainsi que plus d’accessibilité aux véhicules particuliers à moins de 100.000 DH. Ce qui revient à résorber le faible taux d’équipement au Maroc. Dernier scénario, «l’équité tarifaire totale». Un scénario que les importateurs ont étudié puis écarté pour des raisons réalistes. «Nous voulons, précise Bennani, nous inscrire dans une démarche constructive qui prend en considération les accords signés avec l’UE».

Accélérer la vente de votre véhicule!
Offre Speciale Voiture Au Maroc
Publicité

Identifier les arnaques
Identifier les arnaques
Forum Automobile Marocain
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, RSS...
 Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter RSS Feed FeedBurner Voiture Au Maroc  RSS Feed
Copyright © 2003-2009 VoitureAuMaroc.com Qui sommes-nous? | Aide | Publicité | Conditions générales | Nous contacter | Plan du site
Maroc Automobile Portail des Automobiles Marocain | Service des petites annonces Marocaine | VoitureAuMaroc.com
Alfa Romeo Au Maroc, BMW Au Maroc, Citroen Au Maroc, Fiat Au Maroc, Mercedes-Benz Maroc, Peugeot Au Maroc, Renault Au Maroc, Volkswagen Au Maroc, Toyota Au Maroc, Argus Auto Au Maroc, Maroc Autos, Maroc Auto, Tuning Au Maroc, Voitures Maroc
Maroc Auto News