Maroc Automobile Actualité VoitureAuMaroc.com La voiture la moins chère du monde

Professionnels Automobile Au Maroc
Demande D'achat
Vendre Une Voiture

La voiture la moins chère du monde

Maroc Auto News 

La voiture la moins chère au monde vient de se dévoiler. Elle est indienne et s'appelle Nano. Elle n'a ni climatisation, ni fenêtres électriques, ni direction assistée et aucun système de protection ABS. Quatre places et quatre portes, elle est tirée par un minuscule moteur de 624 cm3, comparable à la cylindrée d'une moto, placé à l'arrière.

Surnommée «voiture du peuple» par son créateur Tata Motors, elle conforte l'objectif de l'industrie automobile mondiale qui convoite les classes moyennes montantes dans les pays émergents. Toute la planète automobile s'est déplacée jeudi au Salon de l'automobile de New Delhi pour la découvrir. De toute évidence, la Logan de Renault, la première voiture à bas prix fabriquée au Maroc, en Roumanie et au Brésil, fait école.

L'initiative revient à Ratan Tata, 70 ans, le patron de l'énorme conglomérat Tata. Le déclic: le spectacle familier de deux jeunes parents et deux enfants voyageant à bord d'un deux-roues zigzaguant entre les voitures dans toute ville indienne. En annonçant son projet en 2003, il expliquait son ambition: transférer cette famille type à une voiture vendue à un prix abordable pour les millions d'Indiens qui roulent en moto.

Nano sera disponible sur le marché indien dès cet automne au prix symbolique de 100000 roupies indiennes, soit 2700 francs ou 2500 dollars. Tata compte en écouler 250000 la première année et un million par an à terme. Le constructeur indien a déjà signalé son intention de produire des versions plus sophistiquées pour desservir un autre segment du marché automobile.

La petite voiture de Tata n'est pas la première à bas prix en Inde. Depuis près de vingt-cinq ans, le japonais Suzuki y fabrique et vend la Maruti pour 5000 dollars. Et de multiples projets sont en cours. Ford vient d'annoncer une citadine à 7500 dollars, et Nissan a promis deux voitures à 5000 et à 7000 dollars. Fiat, aussi sur les rangs, prévoit le lancement de cinq modèles «low-cost». Pas plus tard que ce mercredi, VW a annoncé la fabrication de sa version en 2010. Renault et Bajaj, le constructeur indien de scooters et de rickshaws motorisés, travaillent ensemble sur une voiture à 3000 dollars. Enfin, l'indien Xenitis s'est allié au chinois Guanzhou Motors pour commercialiser une voiture populaire à environ 2500 dollars.

Actuellement, l'Inde compte sept millions de voitures pour 1,1 milliard d'habitants contre une pour deux en Europe et aux Etats-Unis. En 2005, les Indiens ont acheté 1,1 million d'automobiles. Le chiffre devrait doubler d'ici à 2010 suite à la progression de la classe moyenne.

La Nano de Tata a été accueillie avec beaucoup de fierté nationaliste en Inde. La presse et les internautes indiens saluent le groupe Tata pour avoir placé le pays sur la carte mondiale de l'industrie automobile et de jouer dans la cour des grands. En Suisse, Claude Sage, président d'honneur du Salon de l'automobile de Genève et connaisseur de cette industrie, constate que «la voiture, moderne et bien présentée, répond aux critères indiens de sécurité. Dans son état actuel, elle ne serait pas homologuée en Europe.» Il n'exclut cependant pas qu'à l'avenir de telles voitures - moins gourmandes en énergie et plus faciles à parquer - arrivent sur le marché européen.

«On peut faire de belles choses avec le bon marché», renchérit Jean-François Urwyler, professeur à la section automobile de l'Ecole d'ingénieurs de Bienne. Sans toutefois être en présence de toutes les données techniques sur la Nano, il craint que cette voiture n'aggrave le problème de la pollution. Selon lui, le succès des voitures à bas prix s'explique par le fait que l'industrie automobile veut augmenter ses ventes dans les pays émergents où les préoccupations environnementales sont minimes.

Le Centre for Science and Environment (CSE) à New Delhi a les mêmes doutes. Le porte-parole Sutharno Bannerjee demande au gouvernement indien d'imposer les mêmes standards environnementaux que ceux valables en Europe. Il fait aussi remarquer que les infrastructures routières en Inde sont insuffisantes pour accueillir un nombre illimité de véhicules. Selon lui, le problème des bouchons, récurrent dans toutes les villes, va s'aggraver. «Quand les voitures sont bloquées dans la circulation, elles émettent le plus de gaz polluants», explique-t-il. En effet, la vitesse moyenne des véhicules sur les routes de New Delhi a baissé à 15 km/heure en 2002, contre 27 km/heure en 1997, principalement à cause des embouteillages.

«Laissez-moi vous assurer, vous mais aussi nos détracteurs, que la voiture répondra à toutes les normes de sécurité. Elle aura un plus faible niveau de pollution que les deux roues qui sortent actuellement des usines indiennes», a déclaré Ratan Tata lors de la présentation de la Nano. Il a exprimé sa fierté pour avoir mis au point un produit «sûr» et «accessible à tous».


La voiture la moins chère du monde

 



Accélérer la vente de votre véhicule!
Offre Speciale Voiture Au Maroc
Publicité

Identifier les arnaques
Identifier les arnaques
Forum Automobile Marocain
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, RSS...
 Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter RSS Feed FeedBurner Voiture Au Maroc  RSS Feed
Copyright © 2003-2009 VoitureAuMaroc.com Qui sommes-nous? | Aide | Publicité | Conditions générales | Nous contacter | Plan du site
Maroc Automobile Portail des Automobiles Marocain | Service des petites annonces Marocaine | VoitureAuMaroc.com
Alfa Romeo Au Maroc, BMW Au Maroc, Citroen Au Maroc, Fiat Au Maroc, Mercedes-Benz Maroc, Peugeot Au Maroc, Renault Au Maroc, Volkswagen Au Maroc, Toyota Au Maroc, Argus Auto Au Maroc, Maroc Autos, Maroc Auto, Tuning Au Maroc, Voitures Maroc
Maroc Auto News